Il y a
de l’avenir
dans l’air

Être inhalothérapeute, c’est être au cœur de l’action du premier souffle de la vie jusqu’au dernier.

Les inhalothérapeutes améliorent la qualité de vie des personnes vivant avec une maladie cardiorespiratoire et sauvent de nombreuses vies à la salle d’urgence et aux soins intensifs, au bloc opératoire, en réanimation ou encore en soins à domicile.

Où on se sent utile

Comme inhalothérapeute, tu peux travailler là où on traite des problèmes qui affectent le système cardiorespiratoire :

Hôpitaux

Soins à domicile

Cliniques spécialisées (asthme, maladies pulmonaires, tabagisme, etc.)

Cliniques privées de chirurgie et de soins du sommeil

L’inhalo encourage les saines habitudes de vie et est actif dans la prévention des maladies cardiorespiratoires.

9 cégeps pour se former

La formation en Techniques d’inhalothérapie est offerte dans un cégep près de chez toi. Plus de 50 % du programme se déroule au cœur de l’action : en laboratoire de simulation et en stages cliniques.

Éligible au programme de bourses Perspective Québec

Rejoindre 4500 inhalos : tout un courant d’air!

Pour exercer au Québec et porter le titre d’inhalothérapeute, il faut être titulaire d’un permis d’exercice de l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec (OPIQ).

Inhalo
un jour

Au Québec, l’inhalothérapeute fait partie intégrante des équipes multidisciplinaires d’intervention. Les inhalos respirent le même air que les médecins, les infirmier.ère.s, les pharmacien.ne.s, les préposé.e.s, bref, toutes les personnes qui interviennent auprès des patients dans notre système de santé.

Sur son air d’aller toute la journée

  • Évaluer la condition cardiorespiratoire des patients
  • Assurer l’assistance ventilatoire
  • Surveiller la condition clinique des personnes sous anesthésie, sédation-analgésie ou assistance ventilatoire
  • Effectuer des prélèvements
  • Tester et analyser les fonctions cardiorespiratoires et les phases du sommeil
  • Administrer et ajuster des médicaments

Une personnalité qui ne manque pas d’air

On sait qu’on a ce qu’il faut pour devenir inhalothérapeute quand les affirmations suivantes nous tiennent à coeur.

  • J’aime aider les gens et prendre soin d’eux
  • Je cherche un travail dynamique et je veux être au cœur de l’action
  • Je suis curieux/curieuse et je cherche à me dépasser
  • Je travaille bien en équipe 
  • Je suis friand.e de nouvelles technologies
  • Je suis organisé.e, j’aime prendre des initiatives et être autonome
  • J’observe et analyse calmement les situations et les gens
  • Je veux faire la différence dans la vie des gens

Inhalo
toujours

Pendant la pandémie de COVID-19, les inhalothérapeutes ont occupé un rôle central dans le système de santé du Québec. Ils/elles étaient au front pour aider à mieux faire respirer les personnes gravement malades et soutenir leur famille, leurs collègues et toute la population du Québec. Attendez-vous à ce que les inhalothérapeutes demeurent irremplaçables et à ce que leur importance et leur présence restent essentielles!

Une profession durable

Sans verser dans le scénario catastrophe, on ne peut que constater une dégradation générale de la qualité de l’air respiré en raison de l’augmentation des rejets industriels, de la combustion des énergies fossiles ou encore du nombre croissant des feux de forêt en raison, notamment, des changements climatiques. Si on ajoute à ça le phénomène de vieillissement de la population ou encore l’éclosion plus fréquente de virus respiratoires, on comprend que, dans les années à venir, les inhalothérapeutes déplaceront de plus en plus d’air au sein du réseau de santé québécois, mais aussi ailleurs au Canada.

Et plus loin encore

L’inhalothérapie est une jeune profession qui a besoin de vous pour la faire évoluer. Non seulement les inhalothérapeutes augmenteront leur impact auprès des personnes malades et des familles dans les hôpitaux et les cliniques, mais aussi dans les centres de recherche, dans les entreprises imaginant les équipements de demain, dans les maisons d’enseignement ou encore comme expert.e-conseil auprès des gouvernements. Être inhalo, c’est être un agent de changement!

Et qui sait, quand on devra coloniser une nouvelle planète, il faudra bien… Bon. On est loin là…
Mais, quand même…

OPIQ
une jasette
avec nous

Tu as des questions à propos de la profession d’inhalothérapeute et du parcours scolaire pour le pratiquer? On répond tout de suite… Go! … Maintenant!

Note : on est dispo en direct entre 8 h 30 et 16 h 30, mais tu peux aussi nous poser tes questions ici… même en pleine nuit!

Demandes médias

Marise Tétreault, inh., M.A., coordonnatrice aux communications.
OPIQ : communications@opiq.qc.ca

Pour en savoir plus à propos de l’inhalothérapie ou pour comprendre pourquoi les inhalothérapeutes inspirent toute la population du Québec, contacte-nous.